Critique – RAGNAROCK sur Oculus Quest 2 : Odin se met au Heavy Metal

8 – EXCELLENT

Le jeu du studio indépendant français WanadevStudio est arrivé fin juillet sur l’app lab, le store de l’Oculus Quest et cela fait déjà plusieurs semaines que RAGNAROCK est entré dans notre routine fitness puisque son rythme vous demandera beaucoup d’énergie !

Le trailer

Ragnarock est un jeu de rythme VR solo/multijoueur dans lequel les joueurs incarnent des capitaines vikings qui s’affrontent dans une course de drakkars effrénée. Équipés de leurs marteaux, ils doivent frapper les runes en rythme sur un registre musical allant du rock celtique au power metal, afin de faire avancer leur navire. 

Pas de score !

Comme tous les jeux de rythme, plus vous réussirez à taper sur les cibles en rythme plus votre « score » sera haut. Petite particularité, il n’y a aucun score affiché en jeu. Les développeurs français ont eu la super idée de retranscrire votre score via la progression de votre Drakkar sur la map. Ainsi plus vous réussirez à taper en rythme les tambours plus vous irez loin !

Si le jeu a intégré pleinement ma routine fitness avec l’Oculus Quest c’est justement grâce à son rythme effréné. Si vous n’allez pas beaucoup vous servir de vos jambes vous allez assurément beaucoup bougé vos bras. Et pourtant j’ai toujours été repoussé par ce genre musical mais dans ce contexte de réalité virtuelle ou il me permet de bruler encore plus de calories que sur tous les autres jeux de rythme en VR j’ai vite été séduit. C’est probablement la plus grande force du jeu.

Et la DA à la fois marrante et stylisée permet une véritable immersion dans la mythologie nordique et arrivera vite à vous faire oublier que vous faites du sport. Un petit retour sur l’appli Move de votre casque VR vous rappellera le nombre de calorie brulée pendant votre session.

Au niveau de la bande son vous profitez d’une trentaine de musiques épiques signées AlestormSaltatio Mortis, Ultra Vomit, Sabordage et vous avez en plus la possibilité de créer vos propres playlists.

L’absence d’un didacticiel prolongé et plus explicatif est peut être la seule ombre au tableau même si, VR oblige, le jeu reste assez simple à prendre en main.

Moi qui suis sujet au motion sickness lorsque je joue à des expériences VR où je suis en mouvement non contrôlé je n’ai eu ici aucun problème à enchainer les courses sur mon Drakkar. L’immersion, la DA et le but même du jeu sont tellement prenants qu’on oublie tout le reste. Le cerveau est concentré sur sa tache et aucun soucis à ce niveau.

Le jeu est disponible au prix public conseillé de 24.99€ sur l’App Lab.

Si vous disposez d’un Oculus Quest et que vous êtes intéressé par des applications qui vous feront brûler des calories ou que vous êtes tout simplement fan de ce registre musical Ragnarock s’impose comme un incontournable en VR et les développeurs français vont continuer à y apporter du contenu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :