Avis Du Platineur #2 – Watch Dogs: Legion

Beaucoup de promesses pour pas grand chose…

Note: 12/20 

L’avis du platineur, Marius, ne reflète en rien l’avis de Critix. Il s’agit d’une tribune n’engageant que son auteur.

Voici donc le troisième opus, que nous attendions tous après ces différents reports de la série créée par Ubisoft. Watch Dogs legion nous fait quitter la terre américaine pour nous faire découvrir un Londres Dystopique. Nous serons donc plongés au cœur d’un Londres futuriste où la technologie domine la vie des habitants. Cette fois-ci, vous n’incarnerez pas un héros principal prédéfini comme cela fut le cas lors des deux derniers épisodes. Ainsi, vous aurez le droit de contrôler chaque PNJ après l’avoir recruté. Gros point positif, c’est que nous pouvons recruter n’importe qui, du SDF en passant par l’avocat à l’homme d’affaires ou à la mamie. Point négatif, c’est qu’on a du mal à s’identifier aux personnages. Chacun ayant leur force et faiblesse, selon les métiers qu’ils font ou bien l’âge qu’ils ont, permettant donc de rendre votre approche différente selon les situations auxquelles vous serez confrontés dans le jeu.

Un scénario très générique

Ce choix des développeurs aura pour conséquence une difficulté à s’immerger dans le scénario. Intéressant de prime abord, il semble s’enliser au fur et à mesure de notre progression. Ubisoft n’a donc pas compris ses faiblesses depuis tant d’années au niveau du scénario de ses jeux. Dans les premières heures de l’aventure il se passe pas mal de choses, nous comprenons notre présence, notre rôle et puis arrive à les missions pour éliminer des ennemis importants. A ce moment là le jeu prend une tournure qui n’est plus intéressante. Il manque clairement à ce troisième Watch Dogs une dimension épique. De nombreuses missions ne sont pas palpitantes pour ne pas dire ennuyantes. Malheureusement comme cela est le cas avec les productions d’ Ubisoft nous retrouvons un soft qui ne va pas au bout de ses idées. WD Legion est donc très générique avec une fin téléphonée. Il y a un vrai manque d’ambition dans le scénario ce qui est vraiment dommage avec cet univers. Notre décision et notre implication dans le jeu n’auront aucun impact sur le scénario ou dans ce monde ouvert.

Un monde ouvert beau, immersif mais assez vide finalement.

Le jeu propose un monde ouvert beau, immersif qui retranscrit assez bien la ville de Londres. Nous y trouvons missions principales, quêtes annexes et libérations de quartiers. Du déjà vu chez Ubisoft, comme souvent. Ses missions permettront de débloquer des nouvelles capacités sur un arbre de compétences. Ce jeu qui devait être le GTA d’ubisoft, au final est à des années-lumières du contenu de la licence mythique de Rockstar. Tout simplement parce qu’il n’y a pas grand chose à faire. La durée de vie du jeu est donc assez faible. J’ai platiné le jeu en 50 heures.

Un gameplay riche et varié.

Revenons sur un point positif évoqué auparavant : nous pouvons recruter n’importe qui et avoir des capacités spécifiques selon le personnage qu’on aura. Ce qui permettra de multiplier les possibilités de gameplay pour accomplir certaines missions. Nous pourrons même recruter un agent secret afin de jouer à James Bond ! Avec bien entendu l’Aston Martin qui va avec ! L’idée est bonne, car elle nous permettra de créer une dream team afin d’appréhender au mieux le jeu. Mais malheureusement, il n’y a que 20 personnages avec des capacités bien spécifiques, le reste des PNJ ont des capacités similaires. Selon le personnage que nous prenons, l’élimination n’est pas la même, ce qui amène encore une fois une certaine richesse au gameplay. Il faut noter aussi que le jeu nous propose deux façons d’aborder nos missions entre un mode infiltration ou un mode action. Le gameplay est donc intéressant par cette multitude de possibilités. La conduite n’est pas si mauvaise que ça. Et en général nous avons de bonnes sensations à la manette. Le hacking est très présent dans le jeu même si nous avons moins de possibilité comme, par exemple, voler de l’argent sur le compte des PNJ ou allumer les feux en voiture. On peut aussi noter une utilisation beaucoup trop importante des drones à certains moments du jeu. La sensation des armes a été améliorée par rapport aux précédents opus même si cela est encore améliorable. Et on peut noter qu’il n’y a un nombre suffisant d’armes à disposition pour ce genre de jeu. Même si Ubisoft aurait pu prendre l’initiative de nous surprendre. 

La bande-son est très discrète et les musiques ne sont pas vraiment au rendez-vous. L’accent british y est très présent ce qui renforce l’immersion dans cet univers. La version anglaise étant supérieure à la version française, je vous conseille de le faire en anglais.

Un moteur graphique qui se fait vieux.

Techniquement, je tiens, tout d’abord, à signaler quelque chose qui m’a déplu, le choix qui a été fait en proposant non pas un 60 fps sur les nouvelles consoles, mais d’imposer un 30 FPS tout à fait constant avec, certes, aucun problème de chute de framerate. Pour ma part j’aurais donc préféré le 60 FPS au ray tracing qui ne change rien d’un point de vu graphique si ce n’est son utilisation très exagérée. La ville de Londres est plutôt joli même si le moteur graphique d’Ubisoft commence à se faire vieux. Au niveau texture, je n’ai rien signalé après avoir tester le jeu sur PS4 pro et PS5. La version PS5 étant mieux optimisée et plus intéressante d’un point de vu visuel mais aussi niveau temps de chargement. Pour revenir au ray tracing, il est intéressant lors des phases nocturnes avec de beaux effets de lumière. Je n’ai pas eu beaucoup de bugs à signaler donc nous pouvons en conclure que le jeu a été correctement optimisé pour sa version console. 


En définitive, je peux dire que ce jeu m’a énormément frustré, car lors des teasings, ils nous proposaient beaucoup de choses, mais malheureusement après 50h de jeux, je peux vous affirmer qu’ils ne sont pas allés au bout de leurs idées. Watch Dogs Legion est un jeu qui ne prend pas de risque et qui suit un cahier des charges. Mais quel dommage ! Le gameplay est bon, l’ambiance est bonne, l’idée de façonner son personnage aussi, mais le scénario n’est pas intéressant sur la longueur, les missions sont répétitives tout comme les capacités des PNJ que nous recrutons. Par conséquent ce n’est ni un mauvais jeu ni un bon jeu. C’est un jeu moyen qui aurait pu être très bon. Cela n’empêchera pas certains joueurs de passer un bon moment dessus. Mais il n’est pas là où nous l’attendions surtout après toutes les promesses qui nous ont été faites avant sa sortie. Pour ces raisons que je lui attribue la note de 12/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :